Qui suis-je?

J’ai 50 ans… et ce n’est pourtant pas ce qui me caractérise le mieux. Ma première aventure entrepreneuriale date de mes 40 ans! Au fil de ces 50 années passées, je peux dire que ce sont les opportunités qui ont forgé mon parcours. Des opportunités chaque fois saisies, sans beaucoup d’hésitation. Et c’est pour cela que ce site existe, pour vous permettre de venir avec vos propositions, et les faire devenir opportunités pour chacun de nous.

Formation

Je suis ingénieur de formation, en optronique! Et je suis arrivé dans ce domaine parce que le slogan de cette école me fascinait: « l’école qui fait toute la lumière » à une époque où l’électronique était encore seule au cœur de tout… Il fallait tout de même en réussir l’entrée lors des concours de fin de classes préparatoires, mais l’optronique n’était pas encore devenue central dans les télécoms. L’école qui faisait toute la lumière conduisait finalement principalement à s’intéresser aux systèmes d’armements.

Giat Industries et formation à l’administration des entreprises

C’est donc ce que j’ai fait… mais en prenant une porte ouverte pour un stage de fin d’études dans une équipe achats moderne, avec obligation d’en regarder les rouages. C’était l’époque où l’on commençait à penser que l’on pouvait gagner bien plus sur le coût des systèmes en intervenant en amont, lors de leurs conceptions, en utilisant des doubles compétences d’ingénieur/ sourceurs de technologies nouvelles. Et c’est assez naturellement que j’ai poursuivi dans cette voie en prenant la responsabilité achat de systèmes optroniques en particulier pour le char Leclerc.

Dans le même temps, je me préparais à l’administration d’entreprises au travers d’une formation en cours du soir à l’IAE Paris (DESS CAAE devenu maintenant Master administration des entreprises, MAE)

Nortel Networks et Alcatel Optronics

Et puis les télécommunications ont commencé à parler optique, optronique: je ne pouvais pas éviter ce domaine en explosion incroyable de la fin du siècle dernier (voire du millénaire!). Tout allait passer par internet! Et il fallait être là.

Une première société canadienne, Nortel Networks,  pendant quelques années pour travailler sur l’infrastructure du réseau 3G actuel que j’accompagne ensuite en production dans les usines françaises en temps que négociateur électronique, puis une autre société française, Alcatel Optronics,  filiale d’un grand groupe pour des infrastructures terrestres et sous-marines, pour laquelle je prends la responsabilité de l’ensemble des achats de production et projets. Et voici la grande crise des télécoms, un effondrement sans précédent (enfin, c’est ce que l’on dit à chaque fois). Mon équipe se réduit rapidement à peau de chagrin. Je l’accompagne, négocie les désengagements jusqu’au bout, et je décide de partir à la recherche d’un nouvel avenir.

Au grand large

Et ce qui se présenta à moi était en rupture totale avec ces quelques 10 premières années professionnelles. Je ne cherchais pas à prendre une année sabbatique, elle s’est présentée à moi et je l’ai prise, parce que le projet ressemblait beaucoup à une prise de risque mesurée, donc à une vraie aventure! C’est ainsi que je me suis lié à une toute petite équipe (nous étions 4) pour mener un voilier de Lorient à Singapour au travers d’un périple lent et plein de découvertes d’un peu moins de 6 mois.

040131 - canal suez a Ismailia 026

Opportunité, mais finalement en accord avec l’envie du moment de prendre quelque recul. Golf de Gascogne, Méditerranée, Canal de Suez, Mer Rouge et Océan Indien. Un parcours plein de rencontres et d’aventures, propre à modifier en profondeur la manière de voir les choses, de les prendre. Je suis ensuite resté en Asie pour prendre le temps de découvrir ces pays incroyables: Singapour, Malaisie, Thaïlande, Cambodge, Vietnam et Taïwan . Alors que j’aurais naturellement été attiré par l’Amérique du Sud, voici que l’Asie me montrait sa face la plus fascinante et me retenait quelques mois de plus.

Delamaison.fr

Mais je suis rentré tout de même, un an plus tard, avide de redémarrer une nouvelle aventure. Une nouvelle opportunité se présentait à moi au travers d’un ami de longtemps, disons plutôt au travers d’un entrepreneur qui avait besoin de compétences achats, et d’une aide pour imaginer une nouvelle aventure: celle de delamaison.fr. Je rejoignais une petite équipe de fondateurs (nous étions 4 à nouveau).

En 2004, cette petite équipe lança ce qui allait rapidement devenir un distributeur majeur de l’équipement de la maison et de la décoration sur internet en France. La fibre de l’internet me reprenait donc à nouveau, sous un autre angle, sous une autre opportunité. Je devais avec Pierre, mon associé, construire l’ensemble du fonctionnement de cette société: achats avec un catalogue de plus de 8000 références au lancement et 50 000 10 ans plus tard. la logistique, le service client, un marketing d’un genre encore nouveau à l’époque où l’on inventait encore le SEM et le SEO, où l’on devinait l’importance qu’allait prendre un acteur comme Google dans notre trafic et dans nos coûts.

Nous devions inventer également nos marques propres pour créer une différence importante avec nos futurs concurrents, avec le marché (nous en avons créé près de 20 avec 2000 références propres). Bref, nous inventions avec créativité le métier d’e-commerçant avec quelques autres leaders dans d’autres domaines plus avancés.

capture.jpg
Maquette inédite d’un delamaison.fr relationnel… ce qui allait devenir le delamaison du futur

10 ans après, 200 personnes plus tard – des équipes pleines de talents recrutées et installées, passionnées, pour faire croître cette machine jusqu’à près de 60M€ de volume d’affaire par an, et la laisser rejoindre le monde d’un grand groupe de bricolage, Adeo. 10 ans de passion pour des équipes incroyables, des opportunités d’apprentissage immenses au contact de personnes qui se sentaient libres de créer.

CitizenSpirit, marque RÖLLOFRÏSK

Mais il fallait déjà partir, vers le sud de la France cette fois, et créer de nouvelles opportunités, pour entrer d’abord en réseau avec le sud.

Ainsi est née CitizenSpirit et sa marque RÖLLOFRÏSK. Concept découvert en Thaïlande à l’époque de ce fameux voyage, mais laissé de côté. Je lançais donc des prestations BtoB de glaces à la plancha dans l’espoir de créer une franchise de l’animation événementielle.

IMG-7523

C’est ici que je laisse l’histoire s’écrire maintenant. Une page nouvelle doit venir superposer les précédentes. Et vous êtes certainement, vous lecteurs, les prochaines personnes que je dois rencontrer pour saisir avec vous de nouvelles opportunités.

Pour en savoir plus sur mon parcours: ici

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s