Intelligence artificielle et prise de risque

Il est étrange de constater que si l’humain, au travers de sa capacité à prendre des risques, permet de magnifique découvertes, c’est aussi l’humain au travers de sa programmation de l’intelligence artificielle (du moins la création des algorithmes nécessaires) qui la rend incapable de prendre des risques non mesurés.

Ainsi en est-il de l’aide au recrutement par de l’intelligence artificielle.

Le dogme actuel de l’humain entrepreneur pose comme postulat que celui qui n’entreprend pas ne peut pas être performant. Mais celui qui entreprend peut surtout surprendre par un parcours atypique, aux multiples compétences développées sur le terrain, et assez peu reconnue autrement que sous le même métier: « entrepreneur ». L’entrepreneur se trouve donc catégorisé par son expérience et son parcours atypique (parce que cela le reste).

A un moment de recrutement (parce que l’entrepreneur ne fait pas qu’entreprendre dans la plupart des cas), un humain recruteur peut prendre le pari de présenter ce candidat incroyable aux compétences variées, et à l’enthousiasme si particulier. La machine l’aura pourtant rejeté bien longtemps avant. Mais c’est l’algorithme mis en place qui provoque cet incident regrettable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s